Débats

Pages

Une intervention de Roger Martelli lors d'une table ronde organisée par le MAD, le 16 septembre à Paris.

Dans le cadre des Amphis 2017 de la France Insoumise, Francis Vergne (Ensemble et Insoumis) a proposé un atelier dont ci-dessous la structure et ici le texte complet de ses notes.

La formule est devenue un lieu commun : l'orientation de Macron, c'est « ni de gauche, ni de gauche ». Ce n'est pas la même chose que la vieille prétention de Giscard d'Estaing qui soutenait que « la France veut être gouvernée au centre ». Macron, ce n'est pas ce « centre » introuvable qui n'a jamais été le centre de rien. C'est l'explosion d'un système politique dans lequel « droite » et « gauche » sont identifiables à des partis déterminés.

« "La société civile" ! On ne parle que de ça à propos du macronisme ».  Partant de ce constat, Laurent Lévy renvoie à ce qu'il écrivait en 2012 à propos de cette notion dans son livre Politique hors-champ. Il ajoute avant de citer cet extrait :  « La conclusion de ce long passage est : "Le véritable culte voué à la société civile par les tenants de l’ordre dominant s’explique ainsi parfaitement bien : il garantit leur monopole de l’action politique, et leur domination...

Suite à la contribution de Pierre Zarka sur "2017 et Octobre 1917", dans la rubrique "Cuisine alternative" de Cerises n° 312, 27 janvier) , Lucien Sève a adressé à Cerises une réponse. Laurent Lévy et Roger Martelli, puis Pierre Zaka ont poursuivi le débat sur la liste de discussion des Communistes unitaires contribution.