Art et Société

Pages

Un poèmes de Francis Combes. Oui, débarrassons-nous du capitalisme !

1968, c'est aussi une année où bien des femmes avortent clandestinement, y laissent leur vie. Comme Clotilde Vautier, plasticienne dont l'épanouissement artistique est brisé, à l'âge de 28 ans. Dans le cadre des journées consacrées aux femmes, en mars, à Rennes, plusieurs évènements lui sont consacrés.

La dernière Biennale de la poésie en Val-de-Marne a pris fin le 17 novembre (Lire l'appel qui l'avait précédée ici et l'article de Francis Combes et Patricia Latour dans Cerises n°338, 1 décembre 2017).

Le théâtre du Potimarron reprend  le spectacle
 
NOS MALADES SE P0RTENT BIEN
...
J'ai eu la chance de faire parti des fondateurs de cette association... C'est un projet hors norme car il réunit ce qui ne devrait jamais être dissocié :
l'art et le local ! l'éducation et la fête ! l'implication bénévole et le savoir-faire professionnel ! tout ceci dans un monde rural à réenchanter !
C'est aussi au "café du peuple" que nous avons pu créer nos spectacles : "l'héritage" et "la coopérative".
Alors voilà... je fais rarement ce genre de demande...

Pages