spacer.png, 0 kB
A voir, à lire ...


Spectacles, expos, colloques 2014 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mercredi, 17 Septembre 2014 13:53

Septembre

* En première ligne

mégaphone constitué des pages d'un livreEspace Robespierre Ivry. 19-21 septembre : une fête pas comme les autres. extrait du programme :
Une ambition : explorer les rapports entre littérature et monde social.
Un fil rouge par année : en 2014, l'égalité.
En Première Ligne poursuit son exploration des liens qui se tissent entre la littérature et le monde social.
Chaque année, le festival choisit un fil qui lie les débats et préside au choix des invités. 2011 : la représentation du travail en littérature, 2012 : la fraternité, 2013 : Féminin / Pluriel(le). En 2014, le festival aura pour fil rouge l’égalité.
En Première Ligne est un festival littéraire qui rassemble des auteurs autour de débats et de rencontres avec les lecteurs et le public. Mais il se donne surtout pour objectif, à travers de nombreuses initiatives, de rapprocher du livre et de la lecture les populations qui en sont le plus éloignées.
Un lieu de réflexion mais aussi un lieu de fête et de partage.
Le festival En première ligne est organisé grâce aux efforts de plus de 75 bénévoles, à l’initiative de l’association En bout de ligne

Il était une fois...
l’une des deux coopératives ouvrières de librairie en activité dans l’Hexagone.
Depuis plus de 15 ans, Envie de lire , c’est son nom, s’échine à faire vivre un lieu en pied d’immeuble HLM dans une ville dont l’histoire se confond avec celle du mouvement ouvrier. Ivry, aux portes de Paris.
Une librairie comme nous l’avions rêvée, qui ne soit pas une librairie militante de plus, mais une librairie de quartier, de ville, où l’on puisse accueillir un "séminaire " consacré à Spinoza et au Talmud avec Ivan Segré, Badiou et Bensussan comme les mamies du quartiers et les minots pour un goûter en contes ; Tariq Ali, comme les passionnés de SF ; Paco Ignacio Taibo II et une soirée foot.
Voilà toute notre ambition, que ça dure, que ça suscite des vocations.
Et chemin faisant, elle la librairie, rencontre deux pointures de l’événementiel culturel, ces deux-là, Karima Rezig et Jean-Charles Canu, rêvent d’un machin hors les clous, et on s’est mis en tête, ensemble, que ce machin pourrait être une fête, une fête avec de la barbe à papa, des débats, un vide-greniers "littéraire", des conférences, de la musique, une bonne cantine.
Une fête où on ferait ce que l’on sait faire toute l’année mais en mieux car en y associant beaucoup d’autres.

* Des étrangers dans la ville

montage photos : camp de rétention, enfants, adultesÉtranges étrangers,
vous êtes de la ville
vous êtes de sa vie
même si mal en vivez
même si vous en mourez…

Jacques Prévert

Nouveau volet d'une série de films de Marcel Trillat.
Présentation sur la page de Rouge productions sur facebook :
Ce documentaire porte sur l'accueil des Étrangers en France. Le film se présentera comme un road-movie à travers l'Ile-de-France, sans autres commentaires que factuels pour la bonne compréhension des situations. Il veut donner la parole aux différentes catégories d'étrangers victimes au quotidien de lourdes injustices sociales et économiques et à ceux, syndicalistes, travailleurs sociaux, sociologues, élus locaux, qui tentent d'améliorer leur sort.
Aujourd'hui, et singulièrement depuis des années, on nous explique très lourdement qu'il y a trop d'immigrés en France. Ce film va essayer de comprendre, ici et maintenant, en France, ce qu'il en est de ce mensonge asséné depuis trente ans comme un truisme. Nous allons à la rencontre de ces hommes et femmes et parfois enfants qui, très souvent au péril de leur vie, viennent travailler en France et y travaillent car l'économie française ne peut plus se passer d'eux depuis le début du 20eme siècle.
Il veut nous rappeler que la France est le pays qui a, il y a longtemps, rédigé la « Déclaration Universelle des Droits de l'Homme. »

Marcel Trillat a dédié sa carrière à l’exploration du monde des invisibles, avec convictions et sans concessions. Après une longue série de films sur la classe ouvrière, il s’attaque à un sujet qu’il connaît bien : le destin des immigrés en France.

En avant première
le 17 septembre à 19h30
Forum des Halles - Forum des images
Porte Saint-Eustacke
75001PARIS
M°Châtelet - Les Halles

À suivre : un DVD regroupant Étranges étrangers, Des étrangers dans la ville et 5 courts de Marcel Trillat

* Crises / Guerres / Conflits

Université populaire du Pays d'Aix, Séance Inaugurale

Lundi 15 Septembre 2014 à 19 h
Cité du Livre, Salle Bouvaist et Rue Lacarrière côté salle Lunel

Présentation du Conseil Pédagogique de l’UPPA
Présentation des différents Cycles pour l’année.
Présentation du programme 2014 – 2015 et moment convivial

L’UPPA innovera en cette saison 2014-15 puisqu’une grande thématique pluridisciplinaire intitulée : Crises/conflits/guerres, la traversera tout au long de l’année, à coté du cycle des interventions habituelles.

En quoi les crises, les conflits et les guerres sont constitutifs dans l’histoire de rapports de force, d’affrontements, de compromis, donc des facteurs d’évolution de la société et de transformation sociale, dans un sens progressiste ou régressif pour le citoyen, le travailleur ?

L’idée est de faire traiter la thématique par divers intervenants de disciplines différentes (philosophie, sociologie, histoire, économie, histoire des arts, droit etc.), et par conséquent sous des angles différents, avec des approches différentes. Ces interventions se feront par un intervenant seul mais aussi parfois - expérimentation intéressante réclamée par tous - en binôme, avec la même volonté de faire participer activement les auditeurs et de provoquer du débat, de la controverse, du savoir, de l’indignation, de l’intelligence.

En un mot : de la citoyenneté.

Venez nombreux !!!!

Mail : universite-populaire-aix[@]orange.fr

Tél. : 06 37 26 91 62

« Une Université Populaire qui ne dérange pas le système, l’arrange… » Michel TOZZI de l’UP de Narbonne.

Lire la suite...
 
Des livres, des revues..., en 2014 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Lundi, 16 Juin 2014 10:41

Juin

* "Les libéralismes en question XVIIIe-XXIe siècles"profil et dollars

Le nouveau numéro des Cahiers d'histoire. Revue d'histoire critique est paru :
- Un dossier coordonné par Anne Jollet et Jérôme Lamy (contributions de Catherine Larrère, Emmanuelle de Champs, Christian Laval, Jérôme Lamy, Jérémy Perrin).
- Autres rubriques Chantiers, Métiers, Débats, Les Cahiers recommandent, Livres lus... avec, en particulier des chroniques autour de la guerre de libération algérienne : dont un entretien avec Claude Juin, ancien appelé du contingent, auteur d'une thèse sur les appelés, des notices biographiques de militants, des lectures...

- En ligne : les sommaires des numéros des Cahiers d'histoire et l'actualité de la rédaction http://www.facebook.com
- Dossiers récents : n° 122 L'histoire dans le secondaire. Un enseignement en péril ?, n° 121 Pourquoi l'histoire globale ?, n° 120 Quel autre sport ?, n° 119 Homosexualités en Europe XIXe-XXe siècles, n° 118 Le corps, territoire politique, n° 116-117 Les Bourses du travail, n° 115 Histoire et images, n° 114 Réception de Marx en Europe, n° 112-113 Histoires croisées du communisme italien et français

Dossiers à venir : n° 124 Pour en finir avec le socialisme utopique, n° 125 Rebelles à l'usine

Rappel, les ateliers des Rencontre d'histoire critique de Gennevilliers
"Guerre et paix" des 28-29-30 novembre 2013
sont en ligne http://www.youtube.com/playlist?list=PLrjTPlBXw4JiF2PdOb-H9pDgOx69h-aWy
http://www.universite-populaire92.org/index.php?option=com_content&view=article&id=176:guerre-et-paix-28-29-et-30-novembre&catid=50&Itemid=18

* "Construisons des sciences citoyennes"

Silhouette visage et buste, texteLa Fondation Sciences Citoyennes dans les n°13 et 14 de la revue Les Z'indigné(e)s avec des articles (co)signés par Bérangère Storup, Claudia Neubauer, Jean-Claude Vitran, Christophe Morvan, Jacques Testart, Glen Millot, Christian Vélot, François Warlop et Fabien Piasecki :

- Les droits humains face aux dérives de la science et de la technoscience
- Sciences, techniques et innovations, les citoyens ont leur mot à dire...
- Les veilles citoyennes face aux lobbies industriels et à la technoscience-
- Pourquoi l'INRA tourne-t-il autour du pot bio ?
- Quand recherche, citoyenneté et responsabilité se mêlent
- Pour une science citoyenne
- Quand citoyens et chercheurs mettent en commun savoirs et connaissances

titre à gauche silhouettes à droite

Lire la suite...
 
Spectacles, expos, colloques 2013 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Mardi, 03 Décembre 2013 11:12

* Décembre

* À ciel ouvert

ciel bleu, enfant se cachant une partie du visageOn connait la qualité des films de Mariana Otero - par exemple Histoire d'un secret, sur la "disparition" de sa mère, l'artiste Clotilde Vautier, décédée des suites d'un avortement, Entre nos mains, sur la tentative de ces ouvrières et ouvriers pour sauver leur outil de travail. Voici  la présentation de son nouveau film, à ne pas manquer :

Le dernier film de Mariana Otero, À ciel ouvert, sera présenté, en présence de la réalisatrice, le dimanche 15 décembre 2013, à 18h, au CINE-TNB, à Rennes.

Dans le livre accompagnant le film qu’elle a rédigé en collaboration avec la psychologue Marie Brémond, qui travaille dans cet institut du Courtil où elle a tourné, elle présente ainsi ce qui l’a poussée à s’intéresser aux enfants qui y sont accueillis :

« Tout au début, il y avait le désir de faire un film avec des gens décalés, des gens qui ont un rapport au monde, au langage et au corps radicalement différent […]…je voulais faire un film avec eux pour leur donner la parole et, plus encore, pour mettre en scène leur manière de voir le monde. »

Voir le monde avec les yeux des autres, en l’occurrence des enfants psychotiques, en écoutant leurs voix particulières…
La bande annonce du film, ainsi que des extraits d’articles et diverses informations sont en ligne ici . Les dates de projection sont .

* Lutter oui !  Mais encore.

Nous participons les uns et les autres à d’innombrables luttes dans des champs les plus diverses y compris à l’échelle internationale. Cependant nous devons admettre que malgré nos efforts, la crise ne cesse de s’aggraver et qu’il y a plus souvent de mouvements qui n’aboutissent pas que de succès pleins. De ce fait nous rencontrons parfois du scepticisme quant à la possibilité de changer de société. Pour ne pas nous y résigner, peut-être avons-nous besoin d’interroger nos propres pratiques et conceptions ?

L’OMOS vous propose d’entamer ensemble un travail sur ce thème.

Samedi 14 Décembre 2013 de 9h30 à 16h*
salle de l’association AMARRAGE
88 rue des Rosiers Saint-Ouen 93400
M° ligne 13 station Garibaldi ou Mairie de Saint-Ouen. 

Notre culture n’assimile-t-elle pas la lutte surtout à la protestation et au refus, parfois à la proposition alternative ? Mais peut-il y avoir de succès durable sans une mise en cause plus frontale du système social et politique actuels, le capitalisme ? Cette question est-elle réservée à un avenir qui passe après les urgences ou en fait-elle partie intégrante ?
Dans ce cas, quelle serait la part de production d’idées qui participe à ce qu’est la lutte ?
Faut-il limiter l’action à réclamer ou faut-il envisager que toute lutte induise concrètement un pouvoir d’imposer dans la vie ce que l’on réclame ?
Quelles articulations pourrait-on ainsi dégager entre les différentes luttes entre elles, entre les luttes et la notion de transformation de la société ? Ne serait-ce pas le moyen de dégager les conditions d’un front commun à tous les mouvements sans qu’aucun d’entre eux ne perde de son sens et de sa personnalité ?
Enfin cela ne conduit-il pas à interroger les formes d’organisations collectives et leurs évolutions éventuelles ?

* Buffet prévu sur place. Voir le plan d'accès ici.

* Comment ils ont inventé le chômage

badge à gauche et personnages debouts

Richard Dethyre, auteur de la pièce, raconte : « Ça faisait longtemps que l’idée couvait de monter un spectacle sur l’invention du chômage. Je le voulais décalé, drôle si possible, poétique et révolté aussi. J’avais dans ma valise une longue pratique du sujet ; des ouvrages, des conférences, de l’action militante…
Notre chance, c’est d’avoir réussi à réunir des gens capables de faire l’assemblage impossible. Des artistes un peu fous (metteur en scène, musiciens, comédiens, chanteurs)  et des saisonniers directement concernés par le sujet qui au fil des répétitions, des spectacles s’avèrent être de formidables comédiens.
»
Depuis 2012, 40 représentations ont réuni 6 000 spectateurs. On peut commander la pièce éditée à Arcanes 17 ainsi que le DVD en ligne sur www.leszentrop.fr .
Pour amorcer la manifestation à 14h , la pièce des "z'entrop" est donnée à 11h à Saint-Denis à La ligne 13 (Maison de la Jeunesse, 12 place de la résistance et de la Déportation).  Venez voir ce spectacle "dégrisant", pour reprendre les termes d'Yves Clot, psychologue du travail, au CNAM. Voir aussi Cerises n° 196, rubrique "Délicieux".

Lire la suite...
 
Des livres, des revues, en 2013 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Lundi, 07 Octobre 2013 07:03

Octobre

* Robin Renucci : Un homme d'engagement

Télérama du 9 octobre publie un remarquable entretien avec Robun Renucci, cette semaine, sous le titre R. Renucci, "résistant dans “Un village français” comme dans la vie". Que ce soit dans sa pratique professionnelle ou sa conception de la société, de la culture, l'homme qui s'exprime est effectivement un militant, ouvert sur le monde et qui veut doner ce qu'il a reçu. Qu'il cite Jack Ralite est tout un symbole. L'extrait que l'hebdomadaire met en ligne (reproduit ci-dessous avec introduction) n'en donne qu'un petit aperçu :

Lire la suite...
 
Des livres, des revues,... en 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par La rédaction   
Jeudi, 13 Décembre 2012 14:56

Décembre

* Le projet de travail, un concept aliénant

http://www.scoplepave.org/les-cahiers-du-pave
Voici tout chaud sorti des rotatives de l'imprimerie le numéro 1 des cahiers du Pavé dont le titre est : Le projet.
Cadeau de Noël idéal pour celles et ceux qui sont aliénés par le concept de projet.
Oui, oui, on sait, ça fait du monde.

On s'engage à livrer toutes les commandes reçues jusqu'au vendredi 21 décembre le vendredi 21 décembre.
Pour vous mettre en appétit, on vous livre l'édito de la revue.

Alors joyeux bordel à vous tous !
L'équipe du Pavé.

Bon de commande (12 €) ici

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3
 

Des nouvelles de chez vous

spacer.png, 0 kB