Roger Martelli

Pages

Suite et fin de l'échange publié ici sous le même titre ( 1 et 2), avec en fin de ce texte une dernière petite remarque de Roger Martelli.

 

 

Réponse  au courriel de Laurent Lévy du même jour,  que nous avons restitué ici sous le même titre  -1 - .  La rédaction


Mon cher Laurent,

Tu évoques, après avoir parcouru le dernier bulletin de Communisme en mouvement, l’absence de référence à la dynamique des collectifs. Je n’ai pas lu ledit bulletin et ne peux donc en dire quoi que ce soit....

Le débat est engagé sur les lieux de la recomposition. Normal… J’indique ici mon avis : il est prudent. Dans un moment d’une gravité sans précédent : le premier tour aura été celui du désastre de la gauche de la gauche ; le second tour marque l’échec de la gauche tout entière. Le temps s’ouvre donc, non pas de la répétition mais de la reconstruction, pour ne pas dire de la refondation (le mot...

Quel que soit le résultat final de la séquence électorale de 2007, nous pouvons être quasi certains que nous entrerons dans une phase tumultueuse de recomposition politique. La crise est trop forte, elle affecte trop le cœur des institutions, elle bouleverse trop la dynamique de la gauche et de la droite pour que l’on puisse longtemps différer la réorganisation de tout le champ politique. Que nous le voulions ou non, c’est cet arrière-plan qui surdétermine notre réflexion particulière : la...

Pages