Egalité

Pour la gratuité

Envoyer par emailPDF version

Une nouvelle édition du livre de Jean-Louis Sagot-Duvauroux, refondu, est parue. Cerises publie dans son numéro 287 du 7 avril 2016 une sytnhèse d'une intervention de l'auteur sur le thème de l'éthique de la gratuité.

Introduction

La première édition de ce texte a maintenant plus de vingt ans. Elle paraît en 1995, alors que le monde soviétique vient de s’écrouler. Les partisans d’une alternative au règne capitaliste, qui majoritairement s’y référaient (j’en suis), en sortent groggy. La thèse fondatrice du libéralisme y trouve une crédibilité presque imparable : l’histoire de la liberté est parvenue à son terme ; le libre marché, la libre entreprise, l’état représentatif, le modèle occidental, le progrès par assujettissement de la nature sont la fin de l’histoire ; toute tentative de dépassement se renverse en son contraire. Pourtant sonné par l’échec d’une aventure politique qui m’avait jadis mobilisé, j’ai du mal à me soumettre à cette proclamation.

Lire la suite ici.

Présentation sur le site de l'éditeur ;

Par tradition, la culture de la gratuité est associée à l’envers du marché, à un mode alternatif de penser les échanges, à des démarches d’émancipation sociale, au don. Mais elle subit aujourd’hui de puissants effets de brouillage. Le développement d’Internet entremêle inextricablement vraies et fausses gratuités, les stratégies marketing annexent sans complexe l’attrait du mot «gratuit», les télévisions ou les journaux «gratuits» sont le cheval de Troie du tout-marchand publicitaire, alors que de grandes gratuités sociales comme l’école publique ou l’assurance maladie subissent une crise grave et que la mécanique du profit semble occuper tout l’horizon.
Quels enjeux de civilisation couvent sous cette question? À quel prix peut-on encore dire avec Bruce Sterling: «Gratuit comme l’air, l’eau... la connaissance»? Jean-Louis Sagot-Duvauroux s’efforce de répondre à ces questions en proposant une éthique de la gratuité.

Ce livre reprend l'édition de De la Gratuité paru à l'éclat en 2006. Il est enrichi d'une nouvelle préface et d'une postface sur la «Marchandise humaine».

Jean-Louis Sagot-Duvauroux est l’auteur (entre autres) de Emancipation (La Dispute, 2006) ou (avec M. Giovannangeli) Voyageurs sans ticket. Liberté, égalité, gratuité (Au Diable Vauvert, 2012). Il anime une compagnie ­théâtrale entre Bamako et Paris.

Pour la gratuité, éd. L'éclat / poche, 224 p., 8 €.