Mondialité

L'État israëlien massacre

Envoyer par emailPDF version

Plus d'une cinquantaine de morts à Gaza, au moment où les Palestiniens manifestent contre l'occupation, pour leurs droits, le jour de l'installation de l'ambassade US à Jérusalem. Deux commentaires empruntés aux auteurs sur Facebook.

Clémentine Autain :

LES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS A GAZA DOIVENT CESSER !

Aujourd'hui, des milliers de Palestiniens pacifiques manifestaient pour le droit au retour et pour s'opposer au transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, décidé unilatéralement par le président Trump au moment où ce dernier annonçait la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

L'armée d'Israël, en réprimant par les armes cette manifestation, viole les lois internationales. Le bilan est déjà lourd dans la bande de Gaza : plus d'une trentaine de Palestiniens, dont au moins 6 enfants, sont morts et des centaines d'autres sont blessés. Ces derniers ne représentaient pourtant aucune menace imminente selon l’ONU !

En appuyant la politique du gouvernement d’extrême droite de Netanyahou, Donald Trump a mis le feu aux poudres. Il a aujourd'hui du sang sur les mains.

La France doit condamner le massacre en cours et exiger auprès de l'ambassadeur d'Israël à Paris la fin des violations des droits humains à Gaza.

Laurent Lévy :

Du temps de l'apartheid, nous avons boycotté l'Afrique du Sud, et plus particulièrement après les massacres de Soweto. Cela a pu contribuer à l'isolement du régime, puis à sa chute. L'Afrique du Sud s'en souvient. Et voici ce que l'AFP nous apprend :

AFP : "L’Afrique du Sud a décidé lundi de rappeler son ambassadeur en Israël après la mort de 52 personnes tuées à Gaza lors de manifestations contre le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem, a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

«En raison du caractère grave et aveugle de la dernière attaque israélienne, le gouvernement sud-africain a décidé de rappeler l’ambassadeur Sisa Ngombane avec effet immédiat», a-t-il ajouté."

, 15 mai 2018