Mondialité

Les prisonniers politiques palestiniens ont remporté la bataille de la dignité

Envoyer par emailPDF version

Un communiqué de l'Agence Média Palestine

Après 40 jours, les prisonniers palestiniens ont décidé de suspendre leur grève de la faim pour leur liberté et leur dignité, qui avait été lancée le 17 avril 2017 par environ 1500 prisonniers politiques palestiniens dans les prisons israéliennes et les centres de détention.

Les prisonniers avaient une série de revendications portant sur des besoins fondamentaux et des droits humains, comme la fin du refus des visites familiales, le droit à des soins médicaux appropriés, la fin de l'isolement cellulaire et la fin de la détention administrative, l'emprisonnement sans inculpation, ou sans procès.

Issa Qaraqe, directeur de la Commission des affaires des prisonniers palestiniens, a pris la parole lors d’une conférence de presse le dimanche 28 mai, dans laquelle il a déclaré que  "80% des demandes"  des prisonniers ont été obtenues lors de la grève.

Ces prisonniers sont une leçon de courage, et ils ont inconstestablement remportés la victoire de leur dignité.

#SolidariteAvecLesPrisonniers

Lire à ce sujet ces éléments d'informations publiés ce jour sur le site de l'Agence et cet article du journaliste Ali Abunimah.

Lire également cette déclaration d'Amnesty International  publiée hier sur le cas d'Ahmed Qatamesh, l'un de ces nombreux prisonniers politiques palestiniens emprisonné comme beaucoup d'autres sans aucune infraction pénale.

 

Voir les articles précédents sur la grève des prisonniers politiques ici et .

, 10 juin 2017