Culture Education

Clotilde Vautier, plasticienne

Envoyer par emailPDF version

1968, c'est aussi une année où bien des femmes avortent clandestinement, y laissent leur vie. Comme Clotilde Vautier, plasticienne dont l'épanouissement artistique est brisé, à l'âge de 28 ans. Dans la cadre des journées consacrées aux femmes, en mars, à Rennes, plusieurs évènements lui sont consacrés.

L'occasion de voir ses dernières oeuvres, de voir ou revoir le film que lui a consacré sa fille, la réalisatrice Mariana Otero (que l'on peut se procurer en DVD), de débattre de la création et de la reconnaissance des plasticiennes, le plus souvent ignorées dans l'histoire des arts.

Plus sur Clotilde Vautier ici.

Clotilde Vautier, dernières oeuvres 1967-1968

Exposition du 1er au 17 mars
Maison des associations, 6 ours des Alliés, Rennes

« Imagine-t-on Picasso fauché dans la fleur de l’âge par un bébé qu’il aurait engendré ? » Morte à 28 ans seulement, Clotilde Vautier avait une prometteuse carrière devant elle. L’exposition de ses derniers tableaux et dessins invite à imaginer les chemins artistiques qu’elle aurait pu prendre après 1968, si son talent avait eu une vie entière pour s’épanouir.

Organisée par Histoire du féminisme à Rennes, en partenariat avec HF Bretagne et Les amis du peintre Clotilde Vautier

Du lundi au samedi, de 14h à 19h (ouverture plus tardive en cas d'autres événements à la MIR)

Histoire d'un secret

projection et rencontre avec Mariana Otero

En 2003, la réalisatrice Mariana Otero levait le voile sur la mort tragique de sa mère, entourée de silences et de secrets. Enquête familiale, tableau d’une époque, portrait d’une absente : son film bouleverse toujours, cinquante ans après la disparition de Clotilde Vautier. La projection sera suivie d’un échange avec la réalisatrice.

Entrée payante dans les tarifs en vigueur, réservation et achat des places au cinéma

Organisée par Histoire du féminisme à Rennes, en partenariat avec HF Bretagne, Les amis du peintre Clotilde Vautier et L’Arvor

Samedi 10 mars, 18h à 20h, Cinéma L’Arvor, 29 rue d’Antrain, Métro Sainte-Anne

Point de vue féministe sur la création et la reconnaissane des plasticiennes

En prenant comme point de départ l’œuvre et la vie de Clotilde Vautier, l’historienne de l’art Fabienne Dumont évoquera d’autres figures d’artistes aux parcours brisés, la représentation du nu au prisme d’un regard féministe, quelques thématiques surgies dans le sillage du mouvement des femmes des années 1960-1970, et plus largement la question de la reconnaissance tardive des plasticiennes.

Organisée par HF Bretagne, en partenariat avec Histoire du féminisme à Rennes et Les amis du peintre Clotilde Vautier

Mercredi 14 mars 19h à 21h, Maison Internationale de Rennes
7 quai Châteaubriand, Métro République

, 20 février 2018