• Lettre aux lectrices et lecteurs

    Après 10 ans de parution et avec ce 350e numéro, notre petite équipe - le "noyau" de Cerises - a décidé de rendre son tablier. Pendant toutes ces années, nous avons mitonné chaque semaine, puis chaque quinzaine, une marmite de nos combats et de nos espoirs.

    Lors de la création de Cerises, en juin 2008, la rédaction avait écrit : « Cerises voudrait avoir du goût. Pour les questions de fond. Pour le débat contradictoire. Pour les métissages possibles entre les cultures présentes dans la gauche de gauche et avec les espaces critiques les plus divers. Pour contribuer à l’émergence d’un projet de transformation sociale et d’une nouvelle force politique. Pour un communisme politique métamorphosé qui prendrait place en son sein. Bonne dégustation ! ». Il s’agissait ainsi de contribuer à ce que la gauche d’alternative se remette en marche et de faire entendre une voix altercommuniste. C’était après l’échec de la candidature unitaire de la gauche de gauche en 2007, qui aurait dû prolonger la victoire du Non au projet de Traité constitutionnel européen de mai 2005.