• Le tandem Hollande-Valls est encore monté d’un cran dans sa rage de faire passer coûte que coûte la loi Travail. Après le 49-3, voilà que l’exécutif envisage sérieusement d’interdire les manifestations syndicales. Le Premier ministre, puis le Président de la République l’ont dit au lendemain de la grande manifestation du 14 juin. Prétexte : les violences en marge du cortège. Un argument qui peut mener loin quand on sait que, depuis des décennies, toutes les manifestations sont émaillées d’incidents de ce genre. Aurait-il fallu dissoudre les syndicats, quitte à ce que notre pays finisse par ressembler à l’Espagne de Franco plus qu’à une démocratie ?