• « Répondez, nous vous cherchons », dit la chanson. Comment ne pas être, 3 ans après, tristes, révolté-es, horrifié-es du massacre de l’équipe de rédaction de Charlie Hebdo comme des personnes, moins connues, de l’hyper Casher. Nous avons perdu des ami-es, des personnalités qui ont accompagné notre insolence militante. L’acte antisémite conjugué au meurtre de la liberté d’expression fait résonner la parole du poète : « Le ventre est encore fécond d'où a surgi la bête immonde.» Cela doit nous faire raisonner aussi.